27/01/2008

Programme de ce samedi 9 Février 2008

CORPORATION DU GRAND FEU DE LIERNU


Grand Feu du 9 février 2008



14 h. 30 : Formation, Place de Liernu du cortège pour la « Promenade du Blanc ».


Le cortège sera, en principe, constitué comme suit :

  1. L’escorte du « Blanc » : 3 juges-bourreaux de la Corporation du Grand Feu de Liernu ; leur robe blanche représente la pureté et l’impartialité (leur rôle de juge), leur cagoule symbolise leur rôle de bourreaux, les flammes sont le feu purificateur du châtiment.

  2. le char de la Corporation : il comporte un bûcher miniature, le condamné (le «Blanc ») et

un juge-bourreau ; le « Blanc » est la personnification de l’Hiver qui doit mourir pour laisser la place au Printemps ; il effectue sa dernière promenade.

  1. la fanfare Saint-Martin de Leuze ; sur un char depuis quelques années.

  2. le Géant de Liernu : ressuscité depuis quelques années par des jeunes du village (sous réserve) ;

  3. les  Chevaliers d’Emines  et leur dragon cracheur de feu.

  4. Le C.R.A.C. de Creney en Champagne.

  5. Le char-roulotte sonorisé du Comité  des Fêtes de Saint-Germain (sous réserve).

  6. Tout autre groupe ou char est le bienvenu.



Vers 17h . 00 : A la Salle Saint-Jean-Baptiste, Place de Liernu : distribution aux enfants ayant participé au

cortège d’un cacao chaud et de crêpes.

Suivie du concours de déguisement et de la remise des prix.



20 h. 00 : Le cortège aux flambeaux. Il conduira le « Blanc » de la ferme de la Cour vers le bûcher. Il passera par la prairie si l’état du sol le permet ; sinon il empruntera la route.

Il sera , en principe, composé comme suit :

  1. Les tambours de la Corporation,

  2. Le « Blanc », cette fois porté et escorté des juges-bourreaux de la Corporation,

  3. La Confrérie du Gros-Chêne de Liernu,

  4. Le Géant (sous réserve),

  5. Les Chavaliers d’Emines,

6 ….


Lorsque tout ce monde sera disposé en formation magique au pied et autour du bûcher, le Capitaine de

La Corporation entamera son traditionnel discours. Celui-ci se terminera par le réquisitoire des méfaits

du « Blanc » (et il en a commis cette année !) et sa sentence qui, en général, le condamne à être pendu et

brûlé au sommet du bûcher…

Exécution immédiate de la sentence. Mise à feu du bûcher.

Si tout se passe bien, le Printemps peut revenir . Sinon…


Après quoi, soirée « Grand Feu » à la salle et sur la cour face au brasier : boissons fraîches, vin chaud, soupe à l’oignon, crêpes, barbecue, …..


Qu’on se le dise !


15:59 Écrit par Sébastien Grêde dans Grand Feu 2007 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.